Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du velo club de st Georges d'Orques
  • Le blog du  velo club de st Georges d'Orques
  • : Sur ce blog, les cyclistes du Vélo Club trouveront les informations, les comptes rendus, ainsi que des photos et des vidéos relatives à la vie du club.
  • Contact

Blog officiel du VCSG

St-georges-d-orques.jpg

Recherche

Archives

Catégories

24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 23:32

link : <  Album JP et Cricri chez les Sarthois.

 

Si vous cliquez ci-dessus, vous aurez accès à l'album photo souvenir des deux St Georgiens qui représentèrent le Club dans un périple mémorable et mouillé vers la Sarthe

 

 

Équipée à vélo entre St Georges (Hérault) et Monbizot (Sarthe)

810 Km du 6 au 11 juin 2010


Première étape

 

Dimanche 6 juin, sous le soleil, Jean Paul et Christian enfourchent leur bécane. Ils quittent leurs pénates méridionaux pour rallier Montbizot dans la Sarthe, à plus de huit cents kilomètres de St Georges d’Orques. Quelques vaillants compagnons les escortent jusqu’à la Couvertoirade ; plus précisément jusqu’à l’auberge du Père Roussel où un bon repas les réconfortera de leurs efforts et les consolera de la pluie prodiguée sur le Larzac par un ciel ombrageux et tonnant. Pendant ce temps, les deux intrépides continuent sur leur lancée et sous les gouttes jusqu’à La Roque Sainte Marguerite. Là, ils cassent la croûte de façon plus frugale que leurs compères avant de repartir à l’assaut de la côte d’Aguessac. À partir de Bois du Four, le soleil les accompagne jusqu’à Vezins de Lévézou. Après un sympathique accueil à la Chambre d’Hôtes « Le Mas de Clémany », il est temps de se doucher et de prendre un peu de repos avant le repas, peut-être un peu trop copieux.

 

Distance : 150 Km Temps : 7H50  Moyenne : 19,2 Km/h

Départements traversés : Hérault, Aveyron.

 

Deuxième étape


Lundi 7 juin au matin, nos deux chevaliers de St Georges sur leurs fiers destriers grimpent au-dessus de Vezins pour se mettre en jambes et digérer le riche petit-déjeuner, puis enchaînent par une bonne descente sur Séverac l’Église, suivie d’une série de bosses. La descente sur Entraygues laisse présager une belle montée pour sortir de la vallée de la Truyère. Effectivement : 7% sur presque 9 km ! Après la pause du midi (à 14 h), c’est la recherche de la route vers Arnac. L’arnaque réside dans le défaut d’indications aux intersections qui perturbe les derniers kilomètres, sans compter le manque de liaison entre le véhicule d’assistance et les cyclistes à cause du réseau téléphonique insuffisant. [Exemple : Que croisent les cyclistes dans une descente ? La voiture d’assistance ! « Mais où allez-vous comme ça ? Il vous faut rebrousser chemin ! » « Grrrr, il va falloir remonter tout ça !? » roumègue C.]

Heureusement, les gens du coin nous renseignent de bon cœur et le temps reste au beau. Enfin, nous arrivons vers 19 h au village de vacances la Gineste, sur le bord du lac d’Enchanet par une descente raide qui promet une rude côte au départ. Logement dans un chalet, repas sur la terrasse (pâtes, jambon, cerises, menu plus adapté aux sportifs que celui de la veille) et gros dodo !

 

Distance : 158 Km Temps : 8 h Moyenne : 19,5 Km/h

Départements traversés : Aveyron, Cantal.

 

 Troisième étape

 

Mardi 8 juin à 7 heures : mais quel est ce bruit sur le toit du chalet ? Qui donc tapote sur notre tête de ses mille doigts humides ? La pluie, ben tiens ! Choix cornélien : Vélo ou auto ? Il pleut à verse donc entassons-nous dans l’auto. Brouillard, pluie, éclaircies, faux espoirs, averses et même quelques coups de tonnerre. Arrêt à Meymac (Corrèze), repas au resto car le pique-nique est à l’eau.

Courageux, Jean-Paul décide de repartir à vélo vers le plateau de Millevaches malgré la pluie. Christian, frigorifié, préfère continuer en voiture. Heureusement, au bout de 10 Km, le ciel cesse de déverser ses seaux et le cycliste solitaire peut rallier à bon rythme Royère de Vassivières dans un beau paysage verdoyant (on sait pourquoi !). Une bonne surprise nous est réservée à l’arrivée à la Ferme de Vassivières : le sympathique éleveur de chèvres nous alloue, pour le même prix, un chalet en place du relais paysan (dortoir). Pour dessert, nous dégustons un excellent fromage de la ferme puis nous ne tardons pas à aller dormir.

 

Distance : 130 Km dont 60 Km sur le vélo pour JP

Départements traversés : Cantal, Corrèze, Creuse


 

Quatrième étape

 

Mercredi 9 juin, programme : départ de Royère sous une pluie bien revigorante pendant 70 Km, passage par Bourganeuf, le Grand Bourg, et agréables retrouvailles à Dun le Palestel avec les Sarthois de Monbizot, Michel, Dominique et Isabelle.

Pique-nique sur le pouce sous un abribus, nouveau départ vers Argenton-sur-Creuse et là, miracle, la pluie cesse, c’est chouette. (À quatre, on avance mieux qu’à deux, sans compter que la partie la plus dure du trajet [Le Massif Central] est terminée. Christian profite de la roue de Michel).

Le gîte communal de Nuret-le-Ferron (Indre) est une bonne adresse (chambres pour 2 ou 3, salle commune pour 18 et cuisine bien équipée, tout ça pour 9 euros par personne), balade au soleil pour certains, papotage pour d’autres, repas convivial et ensuite tous au dodo !

 

125 Km, 5 h, 25 Km/h

Départements traversés : Creuse, Indre


 

Cinquième étape

 

Au matin du jeudi 10 juin, Départ gaillard de Nuret-le-Ferron, à quatre, c’est bien plus sympa (merci les Sarthois !). Isabelle nous quitte à cause de son travail. Excellente surprise : le ciel se dégage au fur et à mesure et le soleil chauffe le dos de nos cyclistes (jusqu’à 27 degrés). La traversée de la forêt de Loches est un moment particulièrement plaisant, à la beauté des chênes s’ajoute l’absence de véhicules. Quelques doutes sur l’itinéraire sont surmontés et l’on s’arrête à St Martin-le-Beau pour casser la graine dans un petit parc. À partir de là, le temps commence à se gâter. Il ne reste plus que 40 Km. Pourtant, ils sembleront très longs. Juste avant Monnaie, Dominique propose un arrêt pour enfiler les impers et peu après, la pluie et le tonnerre justifient ce qu’on nous a dit à propos de la Loire : changement de temps assuré. La température chute de 26 à 18. C’est la course contre la montre avec l’orage mais en vain : trombes d’eau, éclairs très proches et paf ! crevaison de Dominique. Tous les quatre se pressent autour de la roue pour réparer au plus tôt. Continue, continue pas ? La décision est prise de poursuivre sous le déluge. À l’arrivée à la chambre d’hôtes, Les Grands Maisons, le temps s’éclaircit et le soleil glisse de timides rayons entre les nuages encore sombres. Sous la douche chaude tout de suite. Non ! D’abord les montures à l’écurie, puis installation dans les chambres confortables : les trois célibataires d’occasion ensemble, mais il paraît que certains ronflent ! Le repas en table d’hôtes est sympathique et délicieux avec produits du terroir (pâté maison, saucisse sèche fumée, bœuf en sauce accompagné de purée et lentilles, salade, fromages, crumble de pommes au sureau et magnum de Saumur-Champigny). Heureusement que ça n’a pas été ainsi tous les soirs pour nos cyclistes !

 

Distance : 163 Km, Temps : 6h30, Moyenne : 25 Km/h

Départements traversés : Indre, Indre-et-Loire.


 

Sixième étape


Au matin de la dernière étape, vendredi 11 juin, vers 8h15, les cyclistes prennent le départ sous un ciel couvert mais qui se dégage à partir de Lhomme. Les 4 hommes pédalent allégrement jusqu’au Grand Lucé, où ils doivent rejoindre les Sarthois qui ont pu se libérer pour venir à leur rencontre. En avance au rendez-vous, ils attendent le sympathique groupe des Monbizotains (Mina Doguet, Annie Marchand, Olivier Eli, le président du club, Philippe Brouste, Gérard Marteau). Les voilà ! Émouvantes retrouvailles, embrassades et hop ! en selle, direction Monbizot sous le soleil. Malgré une crevaison, l’arrivée se fait dans les temps et les appareils photo immortalisent la fin du périple devant la pancarte de Monbizot. Suit une réception au local du club avec monsieur le maire qui apporte du Vouvray et offre des rillettes et du vin de Jasnières aux St-Georgiens. Après un repas au restaurant du coin, nos deux méridionaux reprennent le vélo jusqu’à la maison de Mina à Ste Jamme (les 2 ultimes kilomètres du parcours) pour un repos bien mérité. La journée se conclut par un excellent repas, dans une très bonne ambiance, chez Michel. Après tout cela, une longue nuit arrive à point. Le réveil ne sonnera pas au matin du 12 !

 

Distance : 84 Km, Temps : 3h20, moyenne : 25 Km/h

Départements traversés : Indre-et-Loire, Sarthe.

 

Anaymone

Partager cet article

Repost 0
Published by Vélo Club St Georgien - dans INFORMATIONS
commenter cet article

commentaires